Luxe sur tapis rouge

Sur le tapis rouge, acteurs et actrices rivalisent d’élégance pour plaire à leur public.
Quelques marques de luxe ont eu la préférence pour les faire briller de mille feux lors de la montée des marches.
Chaumet, Chanel, Boucheron, Dior… des indispensables pour tenir parfaitement son rôle.
Et ce fut le cas pour Marion Cotillard. Pour la première de “De rouille et d’os” de Jacques Audiard, l’actrice française portait un bustier veste en crêpe de laine noire sur jupe en tulle marine Dior Haute Couture…


Pour la soirée de Gala du Festival, Marina Hands était également habillée et maquillée par Dior. Tout comme l’actrice Yang Mi pour la première de “Madagascar 3”, dans une robe en satin de soie et tulle rebrodée ; Alicia Vikander en mousseline de soie beige plissée soleil ou encore Gaia Weiss en crêpe de soie violet et accessoires haute joaillerie.

En parlant de haute joaillerie, Mylène Jampanoï et Sophie Marceau ont joué les égéries, tout en grâce, des précieux bijoux Chaumet. Bandeau en or gris et diamants “Le Grand Frisson” pour la première ; pendentif “Bee My Love” en or rose et pierres de couleurs ou en or gris et diamant de la collection “Joséphine” pour la seconde…
Quant aux bijoux Boucheron, ils ont été choisis par Alexandra Lamy qui arborait le collier “Venise » en or noirci serti de rubis, une pièce des Archives de la maison Boucheron, ainsi que la bague Quatre  » Black Edition » en or blanc et « noir » serti de diamants. Gyselle Soares, à l’affiche de « Dépression et des Potes » de Fred Testot, portait quant à elle des boucles d’oreilles Ava Mobile en or jaune serti de diamants et des bracelets Ma Jolie en or jaune et Grain de Raisin en or jaune serti de diamants.
Ces messieurs ne sont pas en reste, tout de Dior vêtu, on a repéré Lambert Wilson dans un smoking de laine et soie bleu nuit sur une chemise en popeline de coton blanc et avec un noeud papillon de soie noire. Matthias Schonaerts, Gael Garcia Bernal et Ewan McGregor, tous étaient habillés par Dior Homme.

Chez Chanel Horlogerie, ce n’est pas sur tapis rouge que l’on se fait remarquer, mais bien sur grand écran. Dans le film “Cosmopolis”, le jeune acteur britannique Robert Pattinson ne se sépare pas de sa J12 Chromatic 41 mm.
Un placement de produit réussi qui donnera sans aucun doute des envies de luxe à bien des cinéphiles…




Commentaires fermes.