Rebelle, chic et brut…”Juste un clou” de Cartier

Rebelle, chic et brut…”Juste un clou” de Cartier, revu et corrigé pour l’été 2012. C’est un bracelet en or rose et diamants nouvelle version que l’on vous propose. Fidèle aux principes Cartier, il se décline bien entendu en or jaune ou blanc, simple ou pavé de diamants.

Juste un clou par Vincent Wulveryck © Cartier 2012

“Juste un clou”, une collection qui n’est pas nouvelle chez Cartier, mais qui a bien évidemment toute une histoire. A l’origine, c’est le designer anticonformiste Aldo Cipullo qui imagine en 1971 pour Cartier New York le premier bracelet clou, le « nail bracelet ». Très années 1970, il se voulait le reflet de l’état d’esprit du moment, une époque festive et libre incarnée par le mythique studio 54, soit une création culte, unisexe sur laquelle le temps n’a pas de prise.

Aldo Cipullo par © 2012 Gary Berstein

« Juste un clou » se décline alors en broche et Elizabeth Taylor s’en approprie aussitôt pour compléter sa collection de bijoux légendaires. Précurseur d’une modernité qui le rattrape, avec son graphisme essentiel, ce bracelet indémodable revient, actualisé.

Juste un clou par Vincent Wulveryck © Cartier 2012

Pour son lancement, Cartier a rendu hommage à son créateur avec une exposition “Cartier & Aldo Cipullo, New York city in the 70s”. Une mise en scène la collection de joaillerie Juste un clou au cœur de son célèbre hôtel particulier, the Cartier Mansion, au croisement de la Fifth Avenue et de la 52e rue, ainsi qu’une afterparty, Renwick street, qui a vu renaître un Studio 54 éphémère avec quelques 700 invités de renom.




Commentaires fermes.