Giorgio Armani Privé Automne-Hiver 2015-2016 : l’éclat de la couleur

Si quelques mauvaises langues ont souvent reproché ces derniers temps à Giorgio Armani de ne travailler que pour des clientes qui avaient vieilli avec lui, le choix de la belle et jeune Béatrice Borromeo, toute jeune épouse de Pierre Casiraghi, de ce grand nom de la couture pour créer sa robe de mariée prouve que Giorgio Armani est bel et bien, et plus que jamais, une référence de la haute couture italienne.

Sa collection Giorgio Armani Privé automne-hiver 2015-2016, tout en flamboyance et originalité, ne fait que le confirmer.


C’est la couleur qui guide les modèles sur le catwalk. De la couleur éclatante comme le rose shocking, le vert malachite, le lapis-lazuli, l’améthyste et le vert tourmaline… Des tonalités au nom de pierres précieuses qui mettent en exergue des tenues tout aussi précieuses.


Si les codes de la silhouette Armani sont respectés et reconnaissables dans la construction des modèles, au niveau des volumes pourtant exagérés cette saison avec ces vestes épaulées contrebalancées par ces pantalons de velours noir, une matière qu’on a toujours retrouvée dans les collections Armani, l’originalité vient de cet effet de plumage que l’on retrouve sur nombre de modèles en top, en manteau tricolore ou en robe bustier pour créer de nouveaux oiseaux de paradis de la nuit…

Des effets plumages construits avec fil de soie, laine et chenille épointée et découpée… Et des franges audacieuses…

On remarque les détails précieux de chaque silhouette, comme le scintillement des broderies de cristaux de Swarovski…


Tout aussi originaux, ces dégradés de couleur sur des matières satinées et brillantes… Ou encore, les reflets nés de l’utilisation du lurex, en touche toujours bienvenue…

La collection Giorgio Armani Privé pour l’hiver prochain est spectaculaire, pas de doute qu’elle séduira nombre de femmes du monde ou d’actrices en quête de tenues extraordinaires pour des soirées qui le seront tout autant.

Images © Giorgio Armani Privé




Commentaires fermes.