Cartier, joaillier des arts

Perles, diamants, saphir, émeraude ou rubis, des matériaux de luxe pour les doigts d’artistes talentueux.

Philippe Gontier © Cartier

La fondation Cartier présente sa nouvelle exposition : “Cartier, Joaillier des Arts” ou comment créer une oeuvre d’art à partir de pierres précieuses ou semi-précieuses, inutilisables en joaillerie classique.
En collaboration avec les maîtres d’art Cartier, des artistes contemporains connus et reconnus ont donc donné un second souffle à ces pierres percées, gravées et parfois même détériorées.

Gilbert Nencioli © Cartier

Citrine, améthyste, beryl vert… Trois couleurs pour l’artiste-réalisateur David Lynch qui a ainsi réinventé une lampe toute en atmosphère très… lynchienne.

Timothy Kolk © Cartier

L’architecte et designer italien Alessandro Mendini présente une oeuvre baptisée la colonne de Cartier. Une colonne sans fin, symbole de la pureté utopique du monde, construite selon les principes de l’architecture gréco-romaine, avec des pierres encapsulées dans des cylindres de cristal et insérées dans des cannelures d’or rose. Résultat, après 18 mois de travail intenses, un chef d’oeuvre de 700 kg, mesurant 2 mètres 30 et contenant 24 kg d’or.

Philippe Gontier © Cartier

“L’Aquarium” de Beatriz Milhazes est une installation composée d’éléments en suspension et de motifs décoratifs. Un mobile monumental réalisé par les Ateliers Cartier, en diamants, rubis, opales, topazes, saphirs, turquoises et perles…fantastique et théâtral…

© Cartier

Et quant au cinéaste japonais Kitano, il propose un « Nécessaire Gosse de Peintre » ludique et coloré, en cuir, or, quartz et obsidienne.

© Cartier

Des œuvres d’or à découvrir à la Fondation Cartier jusqu’au 21 avril 2012, voire même avec un gemmologue sur réservation.




Commentaires fermes.