Hermès bat tous les records !

C’est la plus belle année de l’histoire du groupe ! Hermès bat tous les records, que ce soit en matière de ventes, de bénéfices et de marge, tout en tenant à l’écart son prédateur potentiel LVMH.
Avec 2,84 milliards d’euros de ventes pour l’année 2011 et peut-être même 3 milliards pour 2012, le bénéfice net a doublé en deux ans et avoisine les 600 millions d’euros.
Victime de son succès, Hermès n’arrive plus à satisfaire la demande. Partout, les listes d’attente s’allongent. Kelly, Birkin ou tout autre objet du désir griffé Hermès s’arrachent au prix d’une longue patience.


Une seule raison à cela, les capacités de production sont actuellement encore limitées. Une limite de production qui se retrouve également dans les textiles.
Désiré tant par la clientèle masculine que féminine, le célèbre sellier fabrique des objets exceptionnels créés par des artisans qui le sont tout autant, et cela prend du temps. Deux ans de formation sont nécessaires pour former un spécialiste de la maroquinerie.
Prochain objectif du groupe : augmenter sa production. Désormais, les ateliers recrutent. De nouvelles manufactures vont ouvrir leurs portes en France, à Montbron et Fitilieu et on verra également un accroissement de l’impression des soies à Lyon… 750 créations d’emplois sont prévues en 2012.
Pour 2012, Hermès vise une augmentation de 10 % des ventes. C’est un peu moins qu’en 2011, car le prix des matières premières augmente. S’ensuivra également une hausse des prix de 3%.
Être toujours plus rentable, une philosophie qui devrait permettre à Hermès d’assurer l’indépendance du groupe.




Commentaires fermes.